La pêche en mer est un milieu plus complexe qu'il n'y paraît.
En effet, les techniques de pêches et les ressources convoitées sont nombreuses  et nécessitent des temps de pêches variés,
entrainant des absences du marin de la journée à plusieurs semaines.
L'impact sur la vie des femmes est donc variable lui aussi.
Sur toutes les cotes françaises, elles m'ont accueilli et se sont confiées à moi avant que je les photographie telles qu'elles sont, sans artifice, les montrant simplement en tant que femme comme les autres,
aux cotés du pêcheur dont elles assurent le quotidien en leur absence.
On peut sentir dans leurs regards et attitudes, la détermination dont elles font preuve,
parfois un souvenir douloureux, ainsi que le doute et la fragilité que procure leur statut.
Ce qu'elles ont a dire raconte un quotidien parfois banal, souvent compliqué et toujours émouvant,
mais n'envisage que rarement une autre vie que la leur.
​​​​​​​
Ce projet a été sélectionné par le 1er Grand Prix Photographique de Bretagne en octobre 2017.
Il a été exposé à l'Espace Beaurepaire (Paris 10e) du 10 au 22 septembre 2019.
Si vous avez des questions, 
ou si vous êtes intéressé pour une publication ou UNE EXPOSITION, contactez-moi
haut de page